Au bord du canal…

Les lacs de Meauzac sont peuplés: grenouilles coassantes, carpes bondissantes et rossignols se sont fait entendre toute la nuit. Au matin ce sont la brume et la rosée qui nous accueillent.

Nous poursuivons vers le sud et traversons la Ville-Dieu-du-Temple, passage obligé pour franchir la voie ferrée Bordeaux-Montauban. Nous espérions bénéficier ensuite de chemins agréables dans la forêt d’Escatalens mais celle-ci est clôturée et il nous faut rester sur la route pour la contourner. C’est au moment de traverser l’autoroute A62 que nous avons compris pourquoi: la forêt borde une grande carrière. Encore 2 km et nous rejoignons le bord du Canal Latéral à la Garonne.

 

Après le repas/repos du midi, notre itinéraire ne quittera plus le canal. Nous trouvons d’abord la célèbre pente d’eau (un ascenseur pour les bateaux tracté par deux anciennes locomotives SNCF) de Montech. Là nous prenons la rive droite du canal, constituée de chemins enherbés permettant de trotter et même galoper quand ils sont assez haut au-dessus de l’eau, mais sur lesquels nous restons au pas pour les parties basses, souvent percées par les galeries des ragondins.

Nous arrivons ainsi à Grisolles où nous campons au bord de l’eau.

 

Les chevaux

Hévéa, montée ce matin, confirme qu’elle est gênée par son antérieur gauche: au pas aucun problème, par contre elle claudique un peu au trot et préfère prendre le petit galop. La partie postérieure de la fourchette est sensible à la pression du doigt, elle a probablement subi une contusion sur les cailloux du Lot. L’après-midi Nathalie reprend donc Vermeil pour la soulager.
Fleur est comme un tracteur: elle avance, elle avance, elle avance…
Vermeil suit gentiment et sans problème.

Total distance: 36.79 km
Max elevation: 114 m
Min elevation: 38 m
Total climbing: 300 m
Total descent: -227 m
Total time: 08:56:30
Download

Distance cumulée: 247 km

Trois plus Deux…

 

Les chevaux ont eu une nuit agitée, galopant le long des clôtures et s'appelant d'un pré à l'autre.

Et  ce matin, nous voici de nouveau deux cavaliers et trois chevaux.

Nous quittons les chemins secs et pierreux du Lot pour les paysages plus souples du Tarn-et-Garonne. Enchaînant coteaux et vallées, la route nous conduit à Lafrançaise, où l'orage naissant donne au Bosc de Labarrade un air fantasmagorique.

Heureusement, la pluie passe plus au sud et nous abordons sans encombres la descente vers le Tarn.

 

Le pont (encore un pont suspendu comme beaucoup sur le Tarn: Villebrumier, Villemur-sur-Tarn, Mirepoix-sur-Tarn, Bessières et Buzet-sur-Tarn)  nous donne accès à la plaine du Tarn et à ses nombreux vergers. Hélas, les traitements chimiques vont bon cours, et nous en prenons plein le nez. Nous empêchons même les chevaux de brouter.

 

Enfin, nous arrivons à Meauzac et campons au bord d'un des lacs de gravières transformé en zone de loisir.

L'œdème au poitrail d'Hévéa a complètement disparu. Peut-être n'était-ce en fait qu'une réaction à une piqure d'insecte? Par contre, elle ne semble pas tout à fait «carrée» aujourd'hui.

Total distance: 36.26 km
Max elevation: 253 m
Min elevation: 73 m
Total climbing: 752 m
Total descent: -869 m
Total time: 07:56:09
Download

Distance cumulée: 210 km

Retour vers le Sud…

Soleil et chaleur sont toujours au rendez-vous: gare à ceux qui n’ont pas de crème solaire ou de manches longues pour se protéger! Nous repartons vers le sud, car les filles doivent être à Castelnau-Montratier ce soir pour retrouver leur père, et nous devons rallier Fenouillet mercredi.

En fait, nous démarrons vers l’ouest pour traverser le Lot par l’ancien pont de chemin de fer de Douelle. Puis nous obliquons plein sud et enchaînons montées et descentes à travers les collines. La première montée après Douelle se termine même en pleine pente dans les caillasses, le chemin s’étant perdu. Les chevaux ne sont pas des chèvres, mais ils se débrouillent très bien quand même, n’est-ce pas Manon?

Vue sur le Lot, Douelle et, dans le lointain, Mercuès

À Flottes notre rêverie devant des chèvres rigolotes est brutalement interrompue par l’attaque d’une nuée d’abeilles. Une piqûre sur le front pour Amélie, et deux –sur le cou et la joue– pour Nathalie. Nous fuyons au galop.

Moulin à vent
Cliquez ici pour la galerie du moulin

Une belle surprise nous attend à Boisse, au pied du moulin à vent: l’association qui s’occupe de sa sauvegarde et de sa mise en valeur, présidée par des cousins des filles, termine une journée d’ouverture au public. Nous nous arrêtons en reconnaissant les cousins, et ils nous font le plaisir d’une visite guidée du moulin.

Nous arrivons enfin à Rigal, chez les grand-parents des filles, où nous attendent des prés pour les chevaux et de la saucisse grillée pour nous. Uline et Uristo rejoignent leurs compagnons équins lotois, laissant Fleur, Hévéa et Vermeil de nouveau à trois.

Total distance: 39.37 km
Max elevation: 306 m
Min elevation: 105 m
Total climbing: 1085 m
Total descent: -984 m
Total time: 08:54:16
Download

Distance cumulée: 174 km